MusiqueMagMusiqueMag.com

Sinik

Lorsque ses parents quittent Paris pour s’installer rue des Bergères aux Ulis, Sinik n’a que 4 ans. Ce gamin turbulent, né d’un père kabyle et d’une mère française, se passionne pour le ballon rond et le rap. Attaquant percutant, il rêvera jusqu'à 17 ans de faire une carrière professionnelle, Sinik est aussi redoutable sur les terrains qu’au micro. Il a joué pendant plusieurs saisons avec son pote Patrice Evra, le défenseur de Manchester United. A 13 ans, il se met à écrire ses premiers textes de rap, d’abord influencé par les groupes comme français NTMIAM, il se passionne pour la scène New Yorkaise incarnée par Method man et le Wu Tang, Dmx, Biggie, Nas, Mobb Deep et Jay-Z. Souvent absent des cours, Sinik se met à trainer dans les rues. Ce sont ses potes du quartier qui commencent à l’appeler "Sinik". Il n’a que 13ans lorsqu’il fait sa première garde à vue suite à une dénonciation. En 1994 et 1995, Sinik quitte le bahut et commence une formation en cuisine. Il laisse tomber au bout de 6 mois devant la difficulté des conditions de travail dans la restauration.

Sinik se met à rapper

En 1996, Sinik enregistre "Automatique", son premier morceau.  Le titre est très virulent envers les forces de l’ordre. Il enregistre une maquette de 8 titres dans la chambre de son pote "Popof". Quelques mois plus tard, il forme son premier groupe, l’Amalgame. Il rencontre Diam’s en traînant dans le collège où elle était scolarisée. Avant de la voir, il avait déjà entendu parler de cette petite fille aux cheveux longs qui rappait tout le temps. Ils ont posé leur premier morceau "Rien à arroser" ensemble sur la mixtape de Dj Ol’tenzano. En 1997 Il fait son premier featuring, avec Alibi Montana, pour la mixtape qu’il préparait avec son groupe.

Sinik en solo

En octobre 2000 il sort son premier projet solo : le maxi vinyle Malsain sur le label 357 records (qui a fermé depuis). Il contient 4 titres et place Sinik sur la carte du rap : c’est le premier artiste des Ulis à sortir un projet concret en solo. L’année suivante il fonde le label SixOnine avec ses amis Karim et Nabil. Les trois potes ont grandi ensemble et ont la même vision artistique. La première sortie de 609, le maxi Artiste triste s’écoule à 2000 exemplaires. Le 15 juin 2004, SixOnine sort avec l’aide de la structure Néochrome, le 1er street album de Sinik : En attendant l’album. Il tourne son 1er clip "L’assassin" avec seulement 300 euros ! Toute sa cité, s’est mobilisée pour représenter et malgré le manque de moyens, le résultat est à la hauteur. Devant le succès du street cd, le label Up Music/Warner lui propose un contrat.

La main sur le coeur

Le 25 janvier 2005, Sinik sort son premier album intitulé La Main sur le Cœur. Le public est tout de suite séduit par la sincérité et la justesse de ses textes. Des titres comme "une époque formidable", "Cœur de pierre" ou son duo avec Diam’s "le même sang" contribuent au succès de l’album. Certifié double platine, la main sur le cœur se vend à plus 250 000 exemplaires. Sur "D3.32", a été écrit lors de l’un des séjours au placard (Sinik est allé 4 fois en prison et au total a passé près d’un an derrière les barreaux)

Sang froid

Le 23 avril 2006, Sinik revient avec son deuxième album intitulé Sang froid. Porté par le single "Autodestruction", l’album s’écoule à plus de 46 000 exemplaires la 1ère semaine et confirme son statut de poids lourd du rap français. Alors que le clip de "Ne dis jamais" avec Vitaa est tourné au Canada, Sinik choisit de tourner le clip de "la cité des anges" à l’hopital Robert Debré et de reverser les fonds à l’association « Cekedubonheur ». Le 21 novembre 2006, Sinik s’offre un Olympia bondé. Deux heures d’un show mémorable avec en invités Kool Shen, Rohff, Tandem, L’Skadrille et bien sur  Diam’s.

L’embrouille avec Booba

Contrairement aux idées reçues, Sinik n’a pas répondu à Booba à cause de son pic sur "D.U.C." dans la mixtape "Autopsie vol. 2", dans lequel le rappeur du 9.2 disait « Les négros sont déclassés par Pokora, Diam’s et Sinik » mais à des propos qu’il a tenus dans plusieurs interviews. Sa réponse avec "l’homme à abattre" remet en cause la crédibilité de Booba notamment avec la phase « ce mec est un menteur, c’est le bitume avec une flute ». Booba répond en sortant son "carton rose" avant que le clash se n’éteinge progressivement.

Le toit du monde

C’est "De tout la haut" en featuring avec Kanya Samet que Sinik choisit pour introduire son 3ème album. Dans le clip, le rappeur des Ulis met en scène sa propre mort. Alibi Montana, L'Skadrille   ou encore Diam’s viennent y fleurir sa tombe.

Pour le 2ème single "je réalise", Sinik convie le chanteur anglais James Blunt au refrain, et signe l’un de ses plus grands hits. Le clip de "je réalise" est l’une des vidéos musicales les plus diffusées cette année la.  "Darryl", "rue des bergères" et "mes pensées" seront aussi mis en image. Le toit du monde s’est écoulé à 200 000 exemplaires.

Ballon d’or

Début 2009, Sinik met fin au contrat qui le liait avec UP Music/Warner. Il explique les raisons qui ont motivé son choix dans une interview à Planète Rap Mag « ils ont laissé tomber l’album trop vite et ils nous ont aussi abusés pour la sortie du street CD. Si le Côté Malsain n’est pas sorti, c’est à cause d’eux. Nous on était prêts, on avait même calé le Planète Rap, et ils nous ont déprogrammés pour nous remplacer par un de leurs artistes ! Humainement j’ai grave été décu par leur attitude. ».

 

Au bout de quelques mois, il signe chez Mercury/Universal et peaufine la sortie pour le 30 novembre de son 4ème album. Le 1er extrait "Mort ou Vif" ouvre les hostilités « j’explique ce que je ressens par rapport au rap, à ma place dans le rap, mes motivations, les trucs que j’ai entendus, ce qui m'a soulé... À peu de chose près, c’est tout ce que je pense. Il y a quelques messages perso pour certains bouffons qui ouvrent un peu trop leur gueule ».

Le clip de Mort ou Vif inspiré de Scarface accompagne le morceau.

Les deux singles suivants "Dangereux" et "Adrénaline" prouvent que Sinik est à l'aise sur tout les types d'instru. Fin octobre, Sinik tourne le clip d'Adrénaline à St Denis dans le 93.

 

 

» + d'infos sur Sinik :
Site officiel
Blog

© MusiqueMag
Autres news
Sinik balance le clip de "Quand Je Serai Grand" Sinik balance le clip de "Quand Je Serai Grand" Après le "cancer de la banlieue" le MC des Ulis continue de mettre en images les titres de son dernier album intitulé Immortel 2 et c'est dans une superbe villa sur la côte qu'il nous convie dans celui de "Quand Je Serai Grand".
Sinik trouve que le rap français a "Le cancer de la banlieue" Sinik trouve que le rap français a "Le cancer de la banlieue" Le rappeur des Ulis, qui sortira son album Immortel 2 le 13 avril, estime que le Rap Game est composé pour une bonne part de "marionnettes qui n'ont même pas leur place aux guignols".
Sinik à Chicago dans le clip "Contradictions" Sinik à Chicago dans le clip "Contradictions" Le rappeur des Ulis fait son retour sur nos écrans avec le premier extrait de son album Immortel 2. Sinik nous transporte dans le froid glacial de Chicago pour son grand retour.
Booba et Sinik sortent leurs albums le même jour ! Booba et Sinik sortent leurs albums le même jour ! Le Duc de Boulogne et le MC des Ulis, dont le clash est loin d'être terminé, vont sortir leurs albums le 13 avril. Dans un titre de D.U.C et sur Instagram, Booba pique Sinik ce qui pourrait le pousser à sortir le Carton Rouge !
Toute l'actu de Sinik
Discographie
Voir tous les albums de
Sinik