MusiqueMagMusiqueMag.com

Kery James

Né en Guadeloupe, de parents haïtiens, Kery James débarque avec sa famille en métropole en octobre 85. Leur père, chauffeur de taxi, les y a envoyés pour leur donner accès à une meilleure éducation. Malheureusement le minuscule studio d’Orly ne suffit par pour héberger Kery James et ses deux sœurs. Sa mère est contrainte de l’envoyer ainsi que sa petite sœur dans les Yvelines. Kery passe ses semaines en internat à la Tournelle, une école privée, et les week-ends dans une famille d'accueil. Lorsque sa mère trouve enfin un logement plus grand, elle récupère Kery et sa sœur.

Kery James se met à rapper

La révélation vient lorsqu’il se rend à la MJC d’Orly : il va rapper ! Kery qui a toujours aimé les livres, les journaux, possède déjà une très bonne qualité d’écriture et se fait remarquer par MC Solaar. Kery James n’a que 13 ans lorsqu’il fait sa 1ère apparition discographique sur "Ragga Jam" au côté de Solaar et Daddy Mory (Raggasonic). Il ne s’appelle pas encore Kery James, mais Kery B !
Avec ses compères Teddy Corona et Jessy Money, Kery James fonde le groupe Idéal Junior au sein du collectif Mafia K1’Fry. Très rapidement, Idéal J se fait une réputation dans l’underground et attire l’attention d’un producteur avisé. En 92, le maxi "La vie est brutale" arrive dans les bacs et annonce la couleur. DJ Medhi devient le DJ et le compositeur attitré d’Idéal J. Malheureusement à la suite d’un problème avec le producteur, il faudra attendre 4 ans pour voir débarquer le 1er album du groupe Original MC sur une mission. Deux ans plus tard, en 1998, le groupe livre son classique Le combat continue. Des titres comme "Hardcore", "Un nuage de fumée", "L’Amour" avec Rohff et Demon One les hissent définitivement dans le panthéon du rap français. Le tragique assassinat de son ami d’enfance LAS Montana va changer le cours de sa vie : Kery arrête le rap et se tourne vers l’Islam. Quelques temps plus tard, celui qui se fait désormais appeler Ali, comprend que le rap est un moyen de défendre ses idées et se remet à la musique.

Si c’était à refaire

 En Octobre 2001, Kery James sort son 1er album solo Si c'était à refaire. Le succès est au rendez-vous : l’album est certifié disque d’or. Kery entame alors une tournée dans toute la France, se produit sur la prestigieuse scène de l'Olympia et a l’immense privilège de clôturer la 1ère édition d’Urban Peace au Stade de France devant 40 000 personnes.

Savoir et vivre ensemble et Ma vérité

Dans un contexte où la religion est régulièrement mise à mal par les terroristes qui se réclament de courants religieux musulmans, il décide de sortir en 2004 Savoir et vivre ensemble. Cette compilation réunissant des artistes de tous bords et de toutes religions, comme Kool Shen, Passi, Diam's, Disiz La Peste, ou encore Rim'K du 113, vise à redonner à la religion le visage qu’elle mérite selon lui : celui de la paix, de la fraternité et de la tolérance.
Dans la même lignée, il sort Ma Vérité en 2005 avec des titres comme  « J'aurais pu dire », "Les miens" ou encore "Hardcore 2005", où Kery affiche sa position contre la guerre en Irak ou sur la téléréalité. Une partie des bénéfices de cet album est consacré à la construction de lieux dans lesquels sont dispensé un enseignement religieux débarrassé d’extrémisme ou encore à des organismes d’aide sociale.

À l'ombre du show-business

L'album À l'ombre du show-business sorti en mars 2008 a été propulsé dès sa première semaine à la 1ème place des charts français, grâce aux titres Le combat continue Part III, À l'ombre du show-business » en duo avec Charles Aznavour, ou encore Banlieusards. L'album devient disque d'or, et confirme l'importance succès de Kery James sur la scène rap française. En octobre 2008, Kery James sort le titre "X & Y" avec un clip déconseillé aux moins de 18 ans, réalisé par Mathieu Kassovitz. À l'ombre du show-business sera classé numéro quatre des meilleures ventes d'albums Hip Hop et R’n’B en France, avec 114 803 exemplaires écoulés.

Réel

Un an après le succès de son album À l’ombre du show business, Kery James a sorti en avril 2009, un nouvel opus intitulé Réel avec les titres Le Retour du Rap Français, Je représente, Lettre à mon public et Le prix de la vérité feat Medine. Cet album s'inscrit dans la continuité de ses précédents en proposant un style réaliste, grave et authentique. Il se classe numéro 1 des ventes en France dès sa sortie.

© MusiqueMag
Autres news
Kery James de retour avec le clip événement "Vivre ou mourir ensemble" Kery James de retour avec le clip événement "Vivre ou mourir ensemble" Qui prétend faire du rap sans prendre position ? Le retour tant attendu du leader de la Mafia K1 Fry, en ces temps troublés entre les terribles attentats et les actes antimusulmans qui se multiplient, nous rappelle que l'on doit vivre ou mourir ensemble.
Kery James commence 2016 en mode egotrip ! Kery James commence 2016 en mode egotrip ! Après le Kery conscient sur le morceau destiné à commémorer les 10 ans de la mort de Zyed et Bouna puis le rassembleur sur "vivre et mourir ensemble", le rappeur de Vitry passe en mode égotrip sur une prod qu'il martyrise de ses
Kery James de retour avec un morceau inspiré par l'affaire Zyed et Bouna Kery James de retour avec un morceau inspiré par l'affaire Zyed et Bouna Le rappeur de Vitry, qui s'est rendu à Clichy-sous-Bois pour commémorer les 10 ans de la mort de Zyed et Bouna, qui avait entrainé trois semaines d'émeutes dans les banlieues françaises, a enregistré un morceau au flow très énervé
Bakar et Béné réunis dans la suite de "l'impasse" de Kery James Bakar et Béné réunis dans la suite de "l'impasse" de Kery James 6 ans après la sortie du classique "l'Impasse", présent sur l'album de Kery James À l'ombre du show business, Bakar et Béné nous racontent la suite, avec la bénédiction du MC du 9-4.
Toute l'actu de Kery James
Discographie
Voir tous les albums de
Kery James