MusiqueMagMusiqueMag.com

Blur

Damon Albarn a rencontré Graham Coxon à Colchester, en Angleterre, dans la Stanway Comprehensive School alors qu'ils n'étaient âgés que de 15 ans. Ils ne se sont plus quittés depuis. Graham a rencontré Alex James à la Goldsmith Art School de Londres, qui, entre temps a lui-même rencontré Dave Rowntree. Le groupe Seymour, qui répète pour la première fois le morceau "She's So High" en décembre1989, est le fruit de ces diverses rencontres . Tout s'enchaîne ensuite assez vite. Ils signent chez Food Records qui leur demande de changer le nom du groupe. Comme Damon Albarn avait une perception relativement floue de l'Angleterre des années 1990, il a l'idée de proposer Blur ("brouillé" en anglais). Ce nouveau nom est adopté et "She's So High" sort fin 1990. L'album Leisure arrive début 1991 et leur deuxième single "There's No Other Way" atteint une honorable huitième place dans les charts.

 

En 1993, Blur sort son deuxième album, Modern Life Is Rubbish qui connait un succès assez relatif face à la mode grunge que Blur combat avec véhémence.

 

Mais la reconnaissance arrive avec Parklife, qui sort en 1994, se posant en leader de la vague Britpop. C'est la consécration. Blur remporte quatre Brit Awards : meilleur single et meilleur clip pour "Parklife", meilleur album pour Parklife et meilleur groupe anglais de l'année. Un record qui fera date. Le single "Girls and Boys", notamment (où l'influence de David Bowie et des tout premiers titres de Duran Duran se fait sentir) rencontrera un immense succès.

 

En 1995, The Great Escape se trouve au cœur d'une guerre cinglante avec Oasis où les rivaux se battent à coup de déclarations de plus en plus sulfureuses dans la presse. Blur ne sortira pas indemne de cette période où le groupe passe à deux doigts de la séparation… Encore aujourd'hui il est bien difficile de dire à qui il faut attribuer la victoire entre les deux groupes, car si à l'époque la chanson de Blur "Country House" écrase le titre "Roll With It" d'Oasis, le tube "Wonderwall" est en revanche encore sur toutes les lèvres et les ventes de (What's the Story) Morning Glory? surpassent largement celles de The Great Escape. Mais alors qu'Oasis sort son nouvel album, au festival de Reading en août 1997, "Beetlebum" était scandé par la foule en même temps que Damon, avec une intensité qui surpassait celle des enceintes.

 

"Beetlebum" sort en premier single de l'album Blur, album qui marque le renouveau de Blur, qui s'éloigne de la Britpop pour se rapprocher d'un son plus alternatif dans un style un peu plus américain. Les États-Unis adoptent ensuite "Song 2" comme nouvel hymne de la jeunesse et Blur réussit enfin à percer le marché Nord-Américain. Au sortir de la tournée mondiale, le groupe publie le 25 février 1998 Bustin’ + Dronin’, un disque hybride constitué de remixes technoïdes de morceaux du précédent album et d’un condensé live du groupe.

 

En 1999, 13 continue de transformer Blur, qui, pour la circonstance, a changé de producteur en remplaçant Stephen Street par le très polyvalent William Orbit. Si l'on écoute successivement les titres "Bang" (extrait du premier album Leisure) et "Caramel", extrait de 13, on peut comprendre ce fantastique renouveau de Blur à qui il aura fallu dix ans pour explorer avec brio plusieurs genres de musique et ce à différents niveaux. On peut donc dire que Blur a su constamment se renouveler, tout en restant fidèle à son public et à ses fans. 13 ne compte que trois singles: "Tender", "Coffee & TV" (chanté par Graham Coxon), et "No Distance Left To Run". Et même si Blur a arrêté les tournées interminables, Damon, Graham, Alex et Dave continuent les concerts, ce qui leur vaut d'ailleurs de recevoir le "Q Award" du "Meilleur Groupe de Scène du Monde".

Très concerné par l'image, Blur a toujours accordé beaucoup d'importance à l'aspect visuel de son œuvre. Le caractère expérimental du groupe l'a incité à collaborer avec des artistes tels que Damien Hirst, Tomas Vinterburg, Sophie Muller ou Julian Opie, dont les portraits des musiciens ont illustré Blur: The Best of en 2000.

 

En 2003, les musiciens ont hâte de tester leur nouvelle configuration : le groupe est rejoint par un saxophoniste, un percussionniste, des choristes. Résultat : Think Tank, septième album et premier en trio depuis le départ de Graham Coxon en 2002. Il s'impose comme le disque le plus groovy de la carrière du groupe, caractérisé par un éclectisme de rythmes, de textures et de mélodies.  

 

Damon a publié Mali Music, en collaboration avec des musiciens africains, et connu une nouvelle fois le succès avec le groupe virtuel Gorillaz. Quant au guitariste Graham Coxon, il a préféré continuer sa carrière de son côté et former son groupe où il pourra chanter tout à son aise. En 2007, Damon Albarn s'implique dans la création d'un nouveau projet : The Good, the Bad and the Queen.

 

Blur annonce sa reformation lors d'une conférence de presse le 9 décembre 2008 et par la même occasiion officialise le retour de Graham Coxon. Le 13 juin 2009, Blur fait sa première réapparition publique lors d'un concert de deux heures au East Anglian Railway Museum de Colchester, le même endroit où ils s'étaient produits vingt ans plus tôt sous le nom de Seymour lors d'une fête d'anniversaire. Ils participent également au festival de Glastonbury 2009 en tant que tête d'affich, et à un concert à Hyde Park le 3 juillet 2009, pour le plus gros concert (hors festival) du groupe, qui fête son vingtième anniversaire cette même année. Le groupe a annoncé une date supplémentaire pour cet événement, le 2 juillet 2009. Une date unique en France, au Festival des Nuits de Fourvière, a lieu le 5 juillet. Pour cette unique date dans l'Hexagone toutes les places ont été vendues en moins d'une heure et demie.

 

Cette mini-tournée est un triomphe, avec un public enthousiaste, heureux de pouvoir voir le groupe au complet sur scène. Damon Albarn et ses comparses ont, à chaque date, joué l'essentiel de leurs tubes ainsi que plusieurs autres chansons de leur répertoire, portant ainsi la set-list à plus d'une vingtaine de morceaux pour environ 2h15 de concert.

 

Suite à cette tournée, le concert enregistré à Hyde Park a fait l'objet d'un album, All the People... Blur: Live in Hyde Park, album vendu uniquement le soir du concert pour £15 et sur internet (sous forme de téléchargement), cette fois au prix de £10.

» + d'infos sur Blur :
Site officiel
FaceBook
MySpace

© MusiqueMag
© Wikipedia / texte d'origine
Texte sous licence CC-BY-SA
Autres news
25 cadeaux de Noël rock et metal pour 2016 25 cadeaux de Noël rock et metal pour 2016 Noël 2016 approche. Metallica, Slayer, Motörhead, Weezer, Kiss, AC/DC, Rammstein, Rob Zombie, Tenacious D, Misfits et bien d'autres ont pensé à vous. Voici 15 idées de cadeaux rock, metal, punk pas comme les autres.
Blur : le documentaire "New World Towers" (bande annonce) Blur : le documentaire "New World Towers" (bande annonce) Blur dévoile le trailer de "New World Towers" le film documentaire consacré à l'enregistrement de son dernier album The Magic Whip. Réalisé par Sam Wrench, il rassemble concerts, archives personnelles, interviews et séquences en studio.
Blur : le clip "I Broadcast" monté avec des vidéos de fans Blur : le clip "I Broadcast" monté avec des vidéos de fans Afin de réaliser le clip de "I Broadcast", Blur a demandé à ses fans de lui envoyer des vidéos d'eux chantant ou dansant sur ce titre issu de l'album The Magic Whip. Voici le résultat avec des rushs provenant des quatre coins de la planète.
Blur : "Song 2" et "Parklife" en live au Zénith de Paris Blur : "Song 2" et "Parklife" en live au Zénith de Paris Blur était au Zénith de Paris lundi 15 juin. Le groupe de Damon Albarn et de Graham Coxon était visiblement ravi de retrouver le public français après plus de 13 ans d'absence. Voici "Parklife" et "Song 2" en live.
Toute l'actu de Blur
Discographie
Voir tous les albums de
Blur