MusiqueMagMusiqueMag.com


Le 07/08/2013

White Lies : le Meet and Greet "c'est de la prostitution"

Le sujet des Meet and Greets est un sujet sensible dans la sphère des artistes, beaucoup n'étant pas d'accord avec le principe, à savoir faire payer des fans pour une rencontre incluant des photos avec les artistes, des dédicaces, et parfois même des pass vip pour des shows. Une exploitation jugée de trop pour certains qui ne manquent pas de s'en révolter ouvertement. Bien connus pour ça, les Thirty Seconds to Mars ont par exemple pour habitude d'organiser des Meet And Greets avec leurs fans, à des sommes astronomiques (près de 700$), et ce pour passer quelques heures en exclusivité avec le groupe. Jared s'exprimait à ce propos pour Playsoundmag : "On rencontre des gens tous les jours, partout. Ce n'est pas juste histoire de rencontrer des gens, c'est un package vip complet, donc c'est complètement différent." Jacoby Shaddix, leader emblématique de Papa Roach avait lui aussi son point de vue sur la question : "Je n'ai pas de problème à ce sujet : si je revenais à l'époque où j'étais fan de Faith No More ou Red Hot Chili Peppers et que je pouvais rencontrer ces mecs, je l'aurais fait. [...] Ca dépend comment tu vois la chose, ça peut être perçu comme 'ils essayent d'exploiter leurs fans' sauf que depuis qu'on est dans l'ère du téléchargement, tout le monde télécharge notre musique gratuitement, c'est un nouveau moyen de survivre pour les groupes. [...] Ca les a forcé à être plus créatifs dans leur façon de gagner de l'argent. Au final, personne ne les force les fans à acheter..."

NME a lui aussi mené son enquête auprès de différents artistes, certains n'y voient pas d'inconvénient mais la plupart en son outrés. Ben Johnston (Biffy Clyro) trouve ça "épouvantable" : "Que tu sois payé pour jouer, ça a un sens, mais rencontrer des gens fait partie du boulot !" Pour Jamie Lidell, c'est plus délicat que ça : "Ca dépend de qui c'est. Si t'es un groupe mineur, tu ne devrais pas faire payer les gens." White Lies est quant à lui plus radical : "Ca ressemble plus à de la prostitution pour moi !" "Ca devrait être quelque chose que les deux parties veulent, et non pas un truc forcé, c'est une idée ridicule" tout comme Jake Bugg"Je trouve ça ridicule, tu peux pas faire payé quelqu'un pour te rencontrer alors qu'il y a de bonnes chances pour que des gens dans la rue t'arrêtent pour une photo..." alors que Bastille s'en amuse : "C'est un truc d'opportuniste, c'est vraiment pas cool".

Un sujet mitigé qui a aussi agité la communauté Twitter à travers une dispute entre le leader de Bring Me The Horizon (Oli Sykes) et celui des Sleeping With Sirens (Kellin Quinn). Oli s'étant ouvertement moqué de Kellin à propos d'un package VIP : "Prochaine tournée au States ! Un package polaroid special Oli Sykes ! Prenez une photo avec moi ! Prix special ! Absolument rien à payer ! Fucking cockstars." A cela Kellin avait répondu : "Je pense que c'est une super affaire pour 80 dollars, si vous n'êtes pas d'accord, alors n'achetez pas, personne ne vous oblige, ok ?" en se justifiant aussi du prix des polaroids et qu'il fallait bien faire vivre sa famille. Ce à quoi Oli s'est empressé de répondre, toujours avec tact : "Je ne voulais pas blesser qui que ce soit, c'est juste que ces conneries entrent dans mon nez comme un pet dans un ascenseur. Dès fois ça pue tellement que quelqu'un se doit de dire 'allez, mec'."

Une polémique qui n'est donc pas prète de s'éteindre...

 

Derniers commentaires
comments powered by Disqus

Autres news
White Lies en première partie de 30 Seconds To Mars White Lies en première partie de 30 Seconds To Mars C'est le groupe anglais White Lies qui assurera la première partie des concerts de 30 Seconds To Mars en France du 12 au 23 novembre 2011.
White Lies : le clip de "Bigger Than Us" White Lies : le clip de "Bigger Than Us" Les anglais de White Lies sortiront leur deuxième album intitulé Ritual le 17 janvier prochain. Découvrez dès à présent le clip du premier single "Bigger Than Us".