MusiqueMagMusiqueMag.com


Le 28/08/2013

TAL : interview pour l'album A l'Infini

Tal est de retour avec A l'Infini, un 2e opus porté par un 1er single « Danse », en duo avec la star internationale US Flo Rida. Dans la lignée du 1er, les productions sont plus travaillées et plus léchées et pour la première fois, Tal participe à l’écriture des textes et de certaines compositions. Cette fois encore, de belles collaborations sont à noter : Sia (David Guetta, Rihanna, Beyoncé), Tunisiano, soFLY & Nius (Rohff, Busta Rhymes, M. Pokora, Flo Rida, Justin Bieber), et de nouveau John Hanes (Beyoncé, Katy Perry, Jessie J) et L’aura Marciano. Rencontre avec l’une des artistes incontournables du paysage musical français actuel.

 

TAL : interview pour l album A l Infini 

 

À votre jeune âge, comment vit-on le succès phénoménal que vous avez ?

C’est vrai que c’est arrivé très vite et que je suis jeune. Mais je profite de chaque belle chose qui m’arrive parce que je suis consciente que c’est une chance énorme. Ce n’est pas que le talent et le travail, mais effectivement, beaucoup de chance, qui permet à quelqu’un de vivre ce que je vis. Cela dit, je suis une grande bosseuse et j’ai toujours eu beaucoup d’ambition. J’ai toujours été au taquet parce que la musique est ma passion depuis que je suis toute petite. Ces 3 dernières années, j’ai énormément changé, évolué, grandi, muri. J’ai beaucoup appris en peu de temps.

 

Qu’est-ce qui fait murir quand on fait ce métier et que ça marche ?

Ce sont les expériences humaines et scéniques que j’ai vécues en deux ans. On rencontre beaucoup de gens. Il y a beaucoup de partages et on vit des moments très forts. J’ai vécu énormément de choses qui ont été très fortes en émotion.

 

Vous gérez bien la notoriété ?

Oui, parce que je positive toujours tout ce qui m’arrive. Et puis, je suis heureuse de pouvoir faire de ma passion mon métier. Je ne me prends pas la tête, je vis tous ces instants le plus sereinement possible. Si on n’est pas positif, on peut vite ne pas bien vivre le maelstrom qu’il y a autour de soi.

 

Vous avez signé des textes dans ce deuxième album.

Les maquettes étaient ou en yaourt ou en langue anglaise, alors j’ai décidé de me lancer moi-même dans l’écriture de textes. Je me suis beaucoup exercée pour parvenir à des textes que mon directeur artistique a fini par trouver honorables. Il a même été impressionné, d’après ce qu’il m’a dit.

 

Vos textes véhiculent des idées positives et ont du sens.

J’avais envie de garder mon public qui est assez jeune et, en même temps, en accueillir des nouveaux. Je ne veux pas chanter n’importe quoi. Bien sûr, il est beaucoup question d’émour, mais pas seulement. La cause des femmes est très présentes, mais bien d’autres sujets qui me tiennent à cœur. J’ai choisi des thèmes qui me représentent bien telle que je suis aujourd’hui. C’est un album très personnel puisqu’il y a beaucoup de choses que j’ai écrites moi-même.

 

Vous participez à l’album Génération Goldman 2. Tout comme vous étiez sur la première compilation…

C’est toujours un plaisir de devoir défendre des chansons de Jean-Jacques Goldman. C’est un vrai honneur pour moi. Je respecte et admire vraiment cet artiste. J’ai eu la chance de le rencontrer aux Enfoirés cette année. Goldman pour moi, c’est le parfait exemple de carrière et de gestion humaine. Le type parfait. Il faudrait que tous les artistes soient comme lui humainement.

 

Vous vous êtes plus musique que textes, je crois…

J’ai une culture un peu américaine. Depuis toute petite j’écoutais la musique et pas les paroles. Je n’écoutais pas du tout de Français. C’est plus mon père qui écoutait du Mike Brant, Michel Sardou, Christophe… plein d’artistes comme ça. On écoutait aussi beaucoup de musique du monde, de jazz, de blues. Mais, moi, je suis une très grande fan de Michael Jackson.

 

Votre album est très varié musicalement.

C’est un peu de la pop variété, de l’urbain, du reggae. Je ne veux pas que l’on me catalogue ou que l’on me mette dans une seule case. Je suis éclectique, j’aime chanter de tout.

 

On vous voit beaucoup danser dans vos clips. C’est votre deuxième passion. C’est parfait pour participer à Danse avec les Stars (à partir du 28 septembre 2013), dont vous êtes l’une des candidates.

Je fais cette émission pour l’expérience parce que selon mes amis qui y ont participé, c’est une aventure humaine extraordinaire. Moi, je n’ai jamais dansé à deux. J’ai toujours dansé seule des chorégraphies très urbaines, là, ça va me changer. J’ai envie de vivre une nouvelle expérience et ça va me faire du bien physiquement. J’adore les défis.

 

Interview réalisée par François Alquier.

Tal

A l’infini

Editeur : Warner

Sortie le 2 septembre 2013

 

 

A ne pas manquer

Derniers commentaires
>> Soyez le premier à donner votre avis

Les commentaires sur ce sujet sont fermés.

Tal

France

Autres news
Kendji : "TAL est le genre de filles que j'aime" Kendji : "TAL est le genre de filles que j'aime" Kendji Girac craque-t-il pour Tal ? Le beau gitan qui fait craquer le coeur des filles a confié qu'elle était son genre de filles. "Mon genre de filles ? La très sympa et très jolie Tal".
Tal dans la nouvelle publicité Carrefour Tal dans la nouvelle publicité Carrefour Après la sortie du clip "Streets of Philadelphia" avec Irma, Tal s’est faite discrète dans les médias. Elle revient aujourd’hui en tant qu’ambassadrice de la marque de textile Tex.
Tal le clip "Streets Of Philadelphia" en duo avec Irma Tal le clip "Streets Of Philadelphia" en duo avec Irma Tal et Irma reprennent le classique de Bruce Springsteen composé pour le film Philadelphie avec Tom Hanks. "Streets Of Philadelphia" a été enregistré pour la compilation Les Stars Font Leur Cinéma qui paraîtra le 27 avril.
Les Enfoirés 2015 : Tal en mode Michael Jackson Les Enfoirés 2015 : Tal en mode Michael Jackson Tal en mode Michael Jackson pour le spectacle sur la route des Enfoirés. Lors des concerts des Enfoirés 2015 au Park & Suite Arena de Montpellier, elle a envoyé sa reprise du KIng Of Pop "Wanna Be Startin' Somethin".
Toute l'actu de Tal