MusiqueMagMusiqueMag.com


Le 04/03/2014

Amel Bent : interview pour l'album Instinct

Amel Bent, l'enfant chérie du R&B français nous dévoile son nouvel album, Instinct.


Amel Bent est l'incarnation de cette nouvelle génération qui a grandi en écoutant aussi bien du rap, de la chanson française, du R&B que de la pop et de la variété. Dans ce 5e opus, la chanteuse a accepté d'affronter ses craintes, ses doutes et ses désirs. Elle se dévoile comme jamais, à la fois princesse et lionne, femme de combat et femme enfant. Qu'elle chante l'amour impossible ou la beauté en souffrance de la mixité, le monde devenu fou ou l'espoir toujours vivant, Amel Bent rayonne. Au final, “Instinct” est un disque renversant, dansant et lumineux. 


Amel Bent : interview pour l album Instinct

Vous avez dix ans de carrière et cinq disques au compteur. Un disque tous les deux ans, c’est le rythme idéal ?
C’est le rythme qui me permet de prendre assez de recul entre deux albums et deux tournées. J’en ai besoin pour me ressourcer.

Votre précédent album était profondément varié, celui-ci est un disque plus énergique à tendance R’nB. 
Grâce à ma participation à « Danse avec les stars », j’ai pu montrer d’autres facettes de ma personnalité. Pour ce disque, j’avais envie de m’éclater et de complètement me libérer. Donc, nous avons écrit des chansons sur lesquelles je pouvais me laisser aller. Je veux donner beaucoup plus à mon public, tout en gardant ma patte Amel Bent. Avant, j’étais trop timide. Et puis, je ne suis pas une photo. Je ne veux pas jaunir. Il faut évoluer d’album en album, mais en restant soi.

Dans la chanson « Regarde-nous » ou « Instinct », vous chantez différemment. Vous en rendez-vous compte ?

J’avais une énergie complètement différente, cela doit influer sur la façon d’interpréter. J’ai dû parfois remuscler la voix tant il fallait que j’aille dans des directions vocales inhabituelles pour moi. Par contre, dans les ballades « En silence» et « Les temps qui courent », je chante plus posément. Je trouve que cet album est le plus équilibré de tous. 

« Les temps qui courent » est une chanson très forte.
C’est celle qui me bouleverse le plus de toutes mes chansons. Quand j’interprète ce titre sur scène, je ne peux pas m’empêcher de pleurer. Dans un album dans lequel il y a de nouvelles choses très pêchues et originales, je trouve curieux d’être attachée aussi fortement à la chanson qui est certainement la plus mélancolique de mon répertoire. On ne se refait pas.

Il paraît que pendant l’enregistrement de vos albums, vous avez toujours la même équipe, le même studio, le même micro. Pourquoi ?
Depuis mon premier album, effectivement, j’ai le même micro. Il a été fait pour moi, pour ma tessiture de voix. Il capte toutes mes harmoniques. Je ne peux pas chanter dans un autre micro. Ce n’est pas du fétichisme, c’est technique. Quand je fais de la scène, c’est la même chose, j’ai le même ingénieur du son depuis ma première tournée. 




C’est rassurant de travailler avec des gens qui vous connaissent ?
Ce sont surtout des gens qui m’aiment. Volodia, mon réalisateur, c’est un bonheur de travailler avec lui. C’est quelqu’un qui a un fort caractère et une personnalité pas très facile. Il ne s’entend pas avec tout le monde, mais lui et moi, ça a fonctionné immédiatement. C’est inexplicable, mais c’est comme ça. Il a compris tout de suite ce dont j’avais besoin et nous n’avons pas besoin de nous parler pour nous comprendre. 

Cherchez-vous un tube aussi fort et durable que « Ma philosophie », quand vous concevez un album ?
Non, pas du tout. Je veux faire des chansons qui me plaisent. Quand j’ai débuté, j’ai imposé « Ma philosophie » comme premier single. J’avais 18 ans, je n’avais aucune notion de ce qu’était un tube, mais je trouvais que c’était la chanson qui me parlait le plus et je voulais que les gens l’entendent. Depuis le début de ma carrière, de toute façon, quand il y a un tube, c’est un accident. Pareil pour « Où je vais ». Personne ne souhaitait voir ce titre en premier single d’un album. J’ai insisté, le titre a cartonné. C’est un métier où il faut imposer ses convictions. 

Avez-vous peur que le succès s’en aille ?
Pas du tout. Là, je suis en tournée, il y a du monde partout. Je suis reconnaissante d’être à dix ans de carrière et de sortir un cinquième album. Aujourd’hui, je veux durer et garder ce succès, au moins d’estime, que j’ai. Je ne suis plus une petite nouvelle, mais je ne suis pas non plus une grande dame de la chanson française confirmée. Je suis entre les deux. 

Interview réalisée par François Alquier 





Amel Bent : interview pour l album Instinct 

A ne pas manquer

Derniers commentaires
comments powered by Disqus

Amel Bent

Joué-Les-Tours, France

Autres news
Amel Bent annonce qu'elle est enceinte avec une photo Amel Bent annonce qu'elle est enceinte avec une photo Amel Bent est enceinte. La chanteuse va être maman. C'est ce qu'elle annonce sur twitter via une photo publiée le 30 septembre. "Voilà, je vais bientôt être maman". confie-t-elle heureuse.
Aznavour, Sa Jeunesse le clip avec Amel Bent, Black M, Kendji, Soprano Aznavour, Sa Jeunesse le clip avec Amel Bent, Black M, Kendji, Soprano Charles Aznavour est célébré via le tribute Aznavour, Sa jeunesse qui rassemble Kendji Girac, Ben L'Oncle Soul, Camélia Jordana, Joyce Jonathan, Yseult, Matt Houston, Elisa Tovati, Amel Bent, Black M et Soprano.
Amel Bent reprend son Instinct Tour à la rentrée Amel Bent reprend son Instinct Tour à la rentrée Amel Bent annonce qu’elle repartira en tournée le 4 octobre 2014 pour une dizaine de dates de son Instinct Tour. La chanteuse sera à Lille le 12 octobre 2014, Bordeaux le 17, Toulouse le 23 et Nice le 29.
Amel Bent est blonde (photo) Amel Bent est blonde (photo) La mode serait-elle aux blondes ? Après Alizée, c'est au tour d'Amel Bent de changer sa couleur de cheveux et d'opter pour une teinte plus claire et ensoleillée. Ses fans ont eu des réactions mitigées. Que pensez-vous de cette cou
Toute l'actu de Amel Bent