MusiqueMagMusiqueMag.com


Le 20/05/2015

Marina Kaye : interview de la révélation française 2015

Trois ans après sa victoire dans l'émission "La France a un incroyable talent", Marina Kaye revient avec un premier album mélancolique, sombre et profond. Agée de 17 ans, elle étonne et séduit. Se dégage d’elle à la fois beaucoup de force, notamment grâce à une voix haut perchée et puissante, mais aussi beaucoup de douceur. Dans ce disque, on la découvre sauvage, fougueuse et mystérieuse à la fois. Elle cosigne ses textes (tous en langue anglaise), entre passion, tourments et questionnements personnels. Marina Kaye, une artiste à suivre !

 

Marina Kaye : interview de la révélation française 2015

 

A 17 ans, es-tu une jeune femme pressée de réussir ?

Je préfère que les choses arrivent tranquillement, sans précipitation, et qu’elles ne retombent pas après. Je ne veux pas d’une carrière éphémère. J’ai envie de faire beaucoup de choses… et de grandes choses. Pour atteindre les buts que je me suis fixée, il me faudra beaucoup d’années de travail et de rigueur.

 

On te compare à Adele ou Birdy, tu en penses-quoi ?

Je n’ai pas du tout envie de me comparer à qui que ce soit, même si ces comparaisons sont plus que flatteuses. J’en suis très honorée, mais je pense que, comme chaque artiste, je suis singulière. Les gens ont peur de l’inconnu, il leur faut des comparaisons… les journalistes en donnent donc. Du coup, je m’amuse à dire que dans dix ans, une nouvelle chanteuse arrivera et on dira d’elle « c’est la nouvelle Marina Kaye » (rire).

 

Il y a une chanson signée par Sia. Comment cette star mondiale est arrivée sur ton projet ?

Je suis retournée à Los Angeles il y a deux mois pour écrire de nouvelles chansons. J’ai eu l’opportunité de travailler avec de grandes personnalités du monde de la musique américaine, dont une qui a écrit des chansons pour Amy Winehouse et une autre, le guitariste qui a posé les guitares sur l’album, qui a découvert Norah Jones. C’est arrivé aux oreilles de Sia et elle a décidé de m’écrire « Freeze You Out ».

 

 

 

Il y a un featuring très aérien avec la violoniste  Lindsey Stirling, dans « Sounds Like Heaven ».

 J’étais très contente de travailler avec elle. C’est une artiste que j’écoutais lors de la réalisation de l’album et dont ma sœur est hyper fan. C’est d’ailleurs elle qui m’a transmis le virus. Je suis passée de premières parties avec elle à une vraie collaboration. Ça a été juste le rêve. C’est incroyable ce qu’il se passe autour de mon album. La seule chanteuse au monde que j’aime m’a fait une chanson et la seule artiste que j’écoute en boucle a travaillé avec moi.

 

C’est difficile d’être soi-même dans ce métier… et dans un disque ?

J’ai toujours été quelqu’un de très entier, j’ai toujours été moi-même dans toutes les circonstances. Dans ce projet, c’était donc naturel d’être moi. Il ne peut en être autrement puisque, dans ce disque, je raconte ma vie. Je tiens à dire que je suis entourée de personne qui cultive ma personnalité, moi et mon être tel qu’il est.

 

Tu donnes l’image de quelqu’un de mystérieux et de secret.

C’est juste parce que je n’aime pas parler pour ne rien dire, pour dire n’importe quoi, pour étaler des choses inutiles. Littéralement, je peux ne pas ouvrir ma bouche toute une journée, parce que je n’ai rien à dire tout simplement. Je suis très discrète et j’ai énormément de pudeur. Au fond, je suis quelqu’un de sombre qui s’éclaircit de temps en temps.

 

Tu as fait beaucoup de premières parties. C’est une école formatrice ?

C’est compliqué parce que l’on fait face à toutes sortes de public et, surtout, les gens ne sont pas là pour nous. Il faut essayer de convaincre que notre musique est bonne. Malgré ma peur, ça se passe souvent bien. Avec Florent Pagny, je chantais dans plein de Zénith, c’est une chance énorme.

 

 

 

Tu sembles garder la tête froide par rapport à la sortie de ce disque et au vif succès qu’a remporté ton premier single « Homeless ».

J’essaie vraiment d’avoir du recul. Quand il se passe autant d’évènements incroyables d’un coup, c’est un peu déstabilisant et surtout, on ne sait pas si ça va durer longtemps ou si tout va s’interrompre d’un seul coup. Par prudence, j’ai le réflexe de ne pas trop m’enflammer. Je suis fataliste. Je sais que rien ne dure éternellement et que tout finit un jour.

 

Tu profites donc du moment présent ?

Même pas. Je suis une grande perfectionniste, stressée, névrosée et je fais tout ce que je peux pour faire durer les choses. J’ai l’impression que c’est une mission de faire entendre cet album. Et partir en mission, ce n’est pas toujours facile.

 

Ce disque est une forme d’autoanalyse ?

 J’ai eu besoin de crier un bon coup ce qu’il m’est arrivé et ce qui m’a mis à terre. Tout ce que je raconte dans cet album est autobiographique, je ne renie aucun texte. Cet album est comme un livre. Un livre en onze chansons.

 

Pourquoi chanter en anglais ?

Parce que je suis plus à l’aise avec cette langue. Quand je chante en français, je trouve que ça ne sonne pas très bien. De plus je pense que ce disque, ou le prochain si ce n’est pas celui-là, a une envergure internationale.

 

 

Interview réalisée par François Alquier



Marina Kaye : interview de la révélation française 2015

 

 


A ne pas manquer

Derniers commentaires
comments powered by Disqus

Marina Kaye

Marseille, France

Autres news
Marina Kaye : sa prestation controversée à Touche Pas A Mon Poste Marina Kaye : sa prestation controversée à Touche Pas A Mon Poste Marina Kaye était l'invitée de TPMP et de Cyril Hanouna. Son attitude de Marina Kaye a fortement déplu à de nombreux téléspectateurs qui se sont précipités sur twitter pour clamer qu'il l'a trouvé "antipathique", "froide", "diva", "hautaine".
Marina Kaye : "Freeze You Out" son single signé Sia en écoute Marina Kaye : "Freeze You Out" son single signé Sia en écoute Alors qu'elle vient d'enregistrer "Only The Very Best" une reprise de Daniel Balavoine en anglais pour l'album hommage Balavoine(s), Marina Kaye choisit "Freeze Me Out" composé par Sia pour être son nouveau single.
Marina Kaye chante Daniel Balavoine en anglais Marina Kaye chante Daniel Balavoine en anglais Marina Kaye participe à Balavoine(s), l'album hommage à Daniel Balavoine. Elle a choisi d'adapter "SOS d'un terrien en détresse" en anglais. Découvrez ici sa version nommé "Only The Very Best".
Marina Kaye chante avec Seal dans Incroyable Talent Marina Kaye chante avec Seal dans Incroyable Talent Marina Kaye s'est vue offrir un duo avec le chanteur Seal dans l'émission La France a un incroyable Talent. Un rêve pour la chanteuse de 17 ans. Les deux artistes ont chanté ensemble la ballade "EveryTime I'm With You".
Toute l'actu de Marina Kaye