MusiqueMagMusiqueMag.com


Le 29/12/2015

Interview de Lemmy Motörhead : "Le secret, c'est de mourir jeune"

On le pensait immortel. On le disait plus fort que la mort. Pourtant Lemmy de Motörhead a fini par succomber à la maladie. La légende anglaise est décédée le 28 décembre d'un cancer foudroyant décelé deux jours avant. Il venait de fêter ses 70 ans. C'est une légende du rock qui s'en va. Pendant plus de 40 ans, Lemmy Kilmister aura mené son groupe d'un main de fer, le volume toujours à fond. Car il aimait jouer très très fort.
Voici une interview publiée dans Punk Rawk magazine en juin 2002. Lemmy venait défendre l'album Hammered. Forcément vu le nom de la publication, cela cause beaucoup de punk rock. 

Motörhead ( )
Motörhead
Liqueur de Lion

Motörhead dans Punk Rawk Magazine ? Oui, le sujet a incontestablement sa place. Le punk est avant tout un état d'esprit et Motörhead le caractérise plus que quiconque. Exempt de tout compromis, Lemmy Kilmister aura vécu sa vie à fond et dans le chaos. Motörhead a su défier les règles, régalant les amateurs de sensations fortes depuis plus de 25 ans. La sortie de Hammered était l'occasion de rendre hommage à une légende décidément pas comme les autres.

Lorsque Lemmy vous offre un whisky en pleine matinée, autant l'accepter. Tout homme qui refuse un tel nectar est louche dans l'oeil du vieux loup. Sans l'alcool, Lemmy ne serait pas le mythe qu'il est aujourd'hui. Le chanteur bassiste reste un mystère pour la médecine. "Je ne suis jamais saoul" confie-t-il. "L'alcool est mon carburant." C'est un Lemmy en pleine forme que l'on a en face de soi. Le bonhomme a le verbe fin et le second degré caustique. Bronzé par le soleil californien, il a meilleure mine que les rumeurs de maladie, qu'il traînait depuis l'annulation de la dernière tournée européenne du trio, ne laissaient penser. Chapeau de cowboy vissé sur la tête, chemise western ouverte, le gladiateur british s'empresse de montrer sa paire de santiags neuves. "C'est un Français qui vit en Californie qui me les a fabriquées sur mesure. Je les ai dessinées avec les fameux 'Ace Of Spades' de Motörhead." A 56 ans, Lemmy n'est aucunement prêt à rendre les armes.

C'est facile aujourd'hui de faire un album de Motörhead ?
Lemmy : On peut dire qu'on a de l'expérience en la matière (rires). Les bases viennent toutes seules. Ce qui nous intéresse, ce sont les détails. Pour Hammered, on a rajouté de la mélodie. J'ai fini par comprendre que le plus important était de savoir écrire des chansons. Ce sont elles dont les gens  se souviennent des années plus tard. 26 ans après nos débuts, je ne me lasse pas de Motörhead. Je pense que je mourrai sur scène.

Les médias s'excitent sur un retour du rock'n'roll. Le ressens-tu ?
Quelque part, oui. La Suède possède d'excellents groupes comme les Backyard Babies, Hardcore Superstars, Hellacopters. Cette année a été plus prolifique que l'année dernière. Le public en a marre d'écouter de la merde alors que les labels préfèrent nous gaver de Limp Bizkit et de Slipknot qui ne sont capables d'aucune mélodie. Ils savent juste enchaîner les riffs sur lesquels les gamins peuvent sauter et faire les petits durs. Ce qui est important dans le rock'n'roll, c'est le blues. Il faut l'avoir dans la tête même si ta musique en est très éloignée. En ce moment, j'apprécie Gluecifer, Supersuckers et Nashville Pussy, Skunk Anansie. J'aime les musiciennes. Il n'y en a pas assez alors qu'elles sont souvent meilleures que les garçons. En France, vous avez X-Syndicate. J'espère qu'elles continuent.



Motörhead a toujours été accepté aussi bien par le public metal que punk...
Notre parcours a été lié aux deux. J'ai connu Johnny Rotten les cheveux longs en manteau noir vendant des acides avant les shows d'Hawkwind à Londres (Lemmy s'est fait virer d'Hawkwind en 1975 après avoir passé cinq jours en prison pour possession de stupéfiants. Vexé, il a fondé Motörhead-ndr). Il n'était pas très punk dans l'allure à ce moment-là. Par définition, le punk représente le chaos, ce qui a fini par en tuer plus d'un. J'ai été marqué par la mort de Sid Vicious. Nous avions partagé le même squat quelque temps. J'ai même essayé de lui apprendre à jouer de la basse. C'était désespérant. Au bout de trois jours de cours, je lui ai clairement dit qu'il ne saurait jamais en jouer. Trois mois plus tard, je le croisais dans la rue et il m'apprenait qu'il était le bassiste des Sex Pistols. "Mais tu ne sais pas jouer", je lui ai dit. Tout ce qui l'importait était d'être avec les Pistols. Au final, c'est Steve (Johns, guitare) qui a enregistré toutes ses parties de basse.

Comment réagis-tu quand tu vois la légende que Sid Vicious est devenu aujour'hui ?
Le secret, c'est de mourir jeune. Cela construit une légende. S'il était resté en vie, les gens se seraient rendu compte de l'arnaque au bout d'un moment. Mais Sid était condamné. Dès que Nancy est entrée dans sa vie, son temps a été compté. Elle l'a détruit. C'était la Courtney Love de l'époque.

Motörhead est né au même moment que le punk. Vous fêtez tous deux vos 25 ans cette année.
On est arrivé au même moment, en 1976. On jouait dans cette scène. J'aimerais que l'on reparte sur la route avec les Damned d'ailleurs. Au moins avec eux, on est sur la même longueur d'ondes. J'ai toujours cru que les Damned étaient le groupe de punk ultime. Leur vie quotidienne était chaotique. Ils ne rentraient pas chez leurs femmes après les tournées pour se calmer et mettre des fringues propres. Ils étaient tels quels tout le temps. Je ne veux plus que l'on nous booke sur des festivals comme l'Ozzfest. En coulisses, c'est l'ennui. Pas d'alcool, ni de cigarettes, ni de femmes. Ce sont les règles de Sharon Osbourne. Cela n'est pas du rock'n'roll. Le rock'n'roll n'est régi par aucune loi. Il a été inventé pour faire chier les parents et la société.


Motörhead ( )




La France est en proie à des commissions qui visent à réduire le niveau sonore en concerts à 87 décibels. Motörhead se targue d'être un des groupes qui joue le plus fort au monde. Ces lois à venir t'effraient-elles ?
Pas du tout. Dorénavant, on boycottera ces endroits. Ces comités veulent détruire le rock'n'roll. Baisser le volume à 87 dB, c'est interdire les motos, les tondeuses à gazons. Mikkey (batteur) explose ce niveau seul. Le rock survivra. On jouera dans des hangers en dehors de la ville s'il le faut. Il y a toujours une manière de contourner les lois.

Tu es exilé en Californie depuis onze ans. Tu t'y plais ?
Oui, énormément. Je plains les autres Américains qui ont la même monnaie, le même gouvernement mais pas les mêmes conditions de vie. Vivre ici est génial. Môme, je salivais devant ces images de la Californie et de ses palmiers. La première chose que tu vois quand tu débarques à L.A, ce sont bien ces foutus palmiers. C'est un lieu magique, qu'importe si les gens sont faux et ambitieux. Ils sont aussi faux en France ou en Angleterre.

Tu es en contact avec la scène californienne ?
Avec certains groupes. J'aime bien The Offspring. Je ne suis pas nostalgique d'une époque. Chaque décennie a son lot de merdes et de groupes géniaux. La culture punk californienne est différente de l'anglaise. C'est vrai que nous, les épingles à nourrice on les a utilisées parce que nos fringues étaient vraiment en lambeaux. Le fait que les Californiens soient nés au Soleil ne signifie pas qu'ils ne souffrent pas. Beaucoup de ces gamins sont vraiment mal dans leur peau.

Motörhead ( )

Bien que Motörhead soit surtout affilié au hard-rock, tu as toujours déclaré te sentir plus proche des Sex Pistols et des Damned que de Judas Priest...
Et des Ramones. On vient de reprendre "Rockaway Beach" pour un tribute. Avec les Ramones, on était très proches. Joey était un frère. C'était un mec en or. J'aurais dû aller le voir quand il était malade mais je n'en ai pas trouvé le temps. Je le regrette vraiment aujourd'hui. Où qu'il soit, je suis sûr qu'il sait que je l'aime. Nous sommes un groupes de punk depuis nos débuts. Sauf que comme on a des cheveux longs, on nous étiquette heavy-metal.

Tu as souvent dit que ton secret de longétivité était de ne pas avoir touché aux drogues dures...
C'est de la merde. L'héro a tué tant de mes potes. Les pauvres connards... Le speed, c'est ma drogue. A nos débuts, on devait enchaîner 50 concerts en 55 jours en conduisant nous-mêmes notre van. Ce n'est pas avec de l'héroïne dans les veines ou sous crack que tu peux y arriver. Mais le speed nous servait de carburant. On a fait le choix de la musique au lieu de la défonce hardcore. Ce qui ne m'empêche pas de boire. 



Où en est ton projet d'autobiographie ?
Le livre sort dans l'année. Il s'appelle "White Line Fever". Il est fini depuis deux ans mais l'éditeur a tenu à le retravailler. J'ai fait des interviews avec un journaliste qui a tout rédigé. J'ai eu pour principe de ne pas faire la langue de pute. Ma vie est intéressante sans que je dise du mal des autres. Je n’ai jamais considéré le rock comme une compétition, et je m’en fous si les autres musiciens m’apprécient ou pas. 

Motörhead a toujours eu des problèmes avec ses maisons de disques.
Simplement parce que les maisons de disques sont régies par des enculés. Elles l'ont toujours été et cela ne changera jamais. Heureusement qu'ils restent quand même des passionnés de musique en leur sein. Certains de nos albums ne sont jamais parus aux Etats-Unis. On est trop extrêmes pour eux. L'Amérique a perdu ses couilles en 1979. Les maisons de disques ont peur de nous. Elles ne savent pas comment nous marketer, dans quel bac nous placer. A force, on a aujourd'hui un bac à nous tout seuls.

Interview réalisée par Olivier Portnoi. 


Motörhead ( ) 

 

A ne pas manquer

Derniers commentaires
comments powered by Disqus

Motörhead

Londres, Royaume-Uni

Autres news
25 cadeaux de Noël rock et metal pour 2016 25 cadeaux de Noël rock et metal pour 2016 Noël 2016 approche. Metallica, Slayer, Motörhead, Weezer, Kiss, AC/DC, Rammstein, Rob Zombie, Tenacious D, Misfits et bien d'autres ont pensé à vous. Voici 15 idées de cadeaux rock, metal, punk pas comme les autres.
10 groupes de rock avec des pulls de Noël incroyablement laids 10 groupes de rock avec des pulls de Noël incroyablement laids Queens Of the Stone Age, Blink 182, Metallica, Slayer, Motörhead, Descendents, Morrissey ont tous des tricots de Noël. Qu'est ce qu'ils sont beaux ! On vous laisse le soin de les découvrir.
Motörhead : un ultime retour avec le Live Clean Your Clock (CD+DVD) Motörhead : un ultime retour avec le Live Clean Your Clock (CD+DVD) Les fans de Motörhead se voit offrir une dernière occasion de côtoyer Lemmy Kilmister avec Clean Your Clock. Ce live a été enregistré à Munich un mois avant sa mort alors qu'il était extrêmement malade.
Daryl Dixon de The Walking Dead s'offre un tattoo Lemmy de Motörhead Daryl Dixon de The Walking Dead s'offre un tattoo Lemmy de Motörhead Norman Reedus, Daryl Dixon dans The Walking Dead, est fan de rock et de metal. L'acteur de 47 ans a voulu rendre hommage au défunt leader de de Motörhead en se faisant tatouer "Lemmy" accompagné par le guitariste de Mastodon.
Toute l'actu de Motörhead