MusiqueMagMusiqueMag.com

Le 10/12/2012

Dam Barnum en interview

Dam Barnum sort son album. Il nous prodigue une pop rêveuse et quotidienne, une pop qui réactualiserait les Kinks au pays de Brel et Bashung. Dam Barnum n’est pas un débutant, ni un inconnu. Il a été un des fondateurs d’Eiffel, a enregistré l’album de Michel Houellebecq et tourné avec lui, enregistré avec Cali, composé pour la danse contemporaine et, depuis 2005, il est le bassiste du groupe Luke. Ses chansons sont moitié autobiographiques obliques, moitié fictions tendres. Dam Barnum appartient à l’école de la limpidité mélodique qui, de Michel Polnareff aux Innocents, nous a donné tant de tubes imparables. En tout, douze chansons ferventes et radieuses, sentimentales et pêchues.

 

Dam Barnum en interview

 

À l’écoute de ton album, on sent immédiatement que tu as un sens de la mélodie très développé.
J’adore les Beatles, et plus généralement la pop anglaise et sa manière mélodique d’amener les choses. Il est fort probable qu’inconsciemment, je m’en inspire.


Tu as été musicien de deux groupes de rock français légendaires, Eiffel et Luke. Pourquoi as-tu décidé de mener ta propre carrière ?
Je ne me suis jamais dit : « Tiens ! Si je devenais moi aussi chanteur ! ». En fait, en 2007, je sortais d’une tournée avec les Luke. Je n’avais rien à faire pendant deux mois, j’ai donc sorti ma guitare, je me suis amusé à jouer et à la fin, ça a fait des chansons. En faisant écouter à mes proches, j’ai constaté qu’ils semblaient tous d’accord pour dire que c’était intéressant.  Ça m’a incité à envisager cela de manière plus officielle.

 

Mais, y avait-il une envie de se mettre quand même un peu plus en avant ?
Non.  Je ne le prends pas comme une ascension sociale, mais plus comme une envie d’aller voir ce qu’il se passe de l’autre côté de la rue.

 

On s’ennuie parfois en étant musicien d’un groupe ?
Non, on ne s’ennuie pas du tout. Après, comme dans tous métiers, il arrive qu’il y ait une routine qui s’installe. J’aime bien me renouveler et tenter de nouvelles expériences musicales. Attention, j’ai conscience que c’est génial de faire de la musique et en vivre. Mais arrivé à la 70e date, il y a quand même un petit sentiment de lassitude. J’ai eu envie de nouveauté et puis, j’ai surement aussi eu le besoin de me lancer un défi, d’aller dans tes territoires inconnus. On a tous besoin de se remuer, de se bouleverser, d’être stimulés par autre chose.

 

Tu as fait 10 ans de piano classique et tu es devenu bassiste rock. C’est ce mélange qui fait que l’on sent une espèce de douceur dans ton disque.
J’ai voulu que mon album soit fin, presque féminin et moins martial. J’ai conçu dans ma petite chambre quelque chose d’intimiste. J’ai joué parfois avec des instruments bricolés, ce qui a donné une espèce de fragilité. C’est un peu l’esprit de mon album. Je pense que j’ai voulu contrecarrer ce que j’ai fait pendant 10 ans. Jouer fort.

 

As-tu pris du plaisir à écrire tes textes?
Ça m’a fait un bien fou. Ça a structuré ma pensée. Il faut essayer de formuler tes idées. J’adore me poser quelques heures et réfléchir à la bonne phrase, la meilleure formulation. 


En sortant cet album solo, te sens-tu redevenir un débutant ?
Complètement. C’est un état paradoxal, je t’assure, parce que ça fait dix ans que je suis sur la route. J’admire les Rolling Stones qui font la même chose depuis 50 ans et qui le font bien. Moi, j’en serais incapable. Bowie, par contre, lui, a toujours pris des risques. Il s’est renouvelé quasiment à chaque album. Même en France, un mec comme Cali, il essaie des choses différentes, quitte à se planter parfois. Je trouve ça très respectable.

A ne pas manquer

Derniers commentaires
Par hello123 le Mercredi 16 Janvier 2013, 9:17

sympa l'interview

Par hello123 le Dimanche 6 Janvier 2013, 4:53

sacs longchamp


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom/email vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*






Chanson Française

Les compilations de chanson française

Autres News
Johnny Hallyday "Je me suis inspiré de Rihanna pour la chanson Seul" Johnny Hallyday "Je me suis inspiré de Rihanna pour la chanson Seul" Johnny Hallyday se dit fan de Rihanna. A 71 ans, celui que l'on sait amateur de rock est tombé sous le charme de la princesse de la Barbade. Il confie s'être inspiré du tube "Stay" de Rihanna pour son single "Seul".
Il Divo : interview pour l'album A musical Affair Il Divo : interview pour l'album A musical Affair Il Divo a su lier avec génie l’opéra à la musique pop. Après avoir vendu plus de 26 millions d’albums, le quatuor publie A musical Affair, un disque compilant des classiques de comédies musicales françaises et américaines.
Johnny Hallyday n°1 avec 130 000 ventes pour Rester Vivant Johnny Hallyday n°1 avec 130 000 ventes pour Rester Vivant Johnny Hallyday est toujours autant adulé en France. Le taulier du rock se retrouve n°1 des ventes pour la première semaine d'exploitation de Rester Vivant qui s'écoule à plus 130 000 exemplaires. Impressionnant.
Shy'm provocante et sexy pour le clip "L'effet de Serre" Shy'm provocante et sexy pour le clip "L'effet de Serre" Shy'm continue de jouer la carte sexy afin de défendre son album Solitaire. Voici le clip "L'effet de serre". On y retrouve la chanteuse de 28 ans torride dans un hôpital entouré de danseurs et de danseuses. Torride.
Christophe Willem le clip "Le chagrin" sur des mots de Carla Bruni Christophe Willem le clip "Le chagrin" sur des mots de Carla Bruni Christophe Willem a choisi le single "Le Chagrin" pour annoncer son retour sur le devant la scène. Le chanteur publie son album Paraît-Il le 1 décembre prochain. Le clip "Le Chagrin" est aussi onirique et planant que ne l'est la chanson.