MusiqueMagMusiqueMag.com


Le 06/01/2015

Chico & The Gypsies : interview vérité de l'ex Gypsy Kings

Véritable légende de la musique, ex-leader des Gypsy Kings et co-auteur d’hymnes planétaires tels que « Djobi Djoba » ou « Bamboléo », Chico, a vendu plus de 20 million d’albums. Depuis plus de 20 ans, avec son groupe Chico & The Gypsies,  il parcourt le monde et transmet partout où il passe des valeurs de fête et de partage. Avec un rayonnement international, et une carrière ponctuée de belles rencontres, Chico & The Gypsies chantent aujourd’hui avec plusieurs de leurs amis du monde entier, comme Billy Paul, Kim Wilde, Kassav, Idir, Tony Carreira, Nuno Resende, Jessy Matador, Collectif Métissé et bien d'autre encore…

Ils seront bientôt sur les routes avec notamment un beau rendez-vous le 28 avril 2015 à l'Olympia. MusiqueMag a rencontré Chico pour une interview vérité.

 

 

Chanson Française ( )


Qui a eu l’idée de cet album de reprises de chansons internationales ?

Moi. J’ai proposé à ma maison de disque et elle a adoré l’idée. Parfois, les choses se font simplement. On avait déjà fait un premier album sur le même concept, mais en reprenant uniquement des chansons françaises. Ca a très bien marché. Comme on a la chance d’avoir une carrière internationale, les gens nous connaissent dans le monde entier, on a voulu aller encore plus loin. Du coup, on a lancé quelques invitations d’artistes internationaux et tout le monde a répondu présent.


Il y a des rencontres improbables dans ce disque.

Pour moi, il est comme une mosaïque d’amitiés, de cultures et de musiques différentes. Ce disque est un peu comme l’UNESCO, dont je suis l’ambassadeur depuis des années. Ce disque reflète tous les continents et les différences qui en résultent… mais qui sont complémentaires.


On a l’impression que votre musique peut se fondre dans n’importe quel genre musical. Comment avez-vous travaillé avec les artistes ?

On leur a proposé des titres. Lorsque l’artiste a validé, on lui a envoyé une maquette de ce que l’on souhaite faire. Ainsi, il comprend dans quelle direction nous comptons nous rendre. Après, nous avons carte blanche et nous nous retrouvons en studio pour enregistrer… et là, on envoie le bois !


Savez-vous pourquoi tout le monde a accepté de participer à cette aventure musicale ?

Parce qu’apparemment ces artistes apprécient notre travail depuis des années. Dans l’EPK, chacun explique pourquoi il a dit oui à ce projet. Par exemple, j’étais le premier surpris de savoir que Billie Paul adore notre musique. Il raconte qu’il écoute nos disques dans sa voiture avec sa femme. Il suit ce que je fais depuis les Gipsy Kings.  Je trouve ça dingue. Si « Me and Mrs Jones » a été repris de nombreuses fois, c’est la première fois que l’artiste original l’a reprend en lui-même en duo.

 

 


Vous n’avez pas peur de vous attaquer à des chansons monumentales… comme Hôtel California des Eagles.

C’est une chanson que l’on chante sur scène depuis longtemps. Pour nous, elle fait partie des évidences musicales.


Franchement, ce disque, Chico, c’est aussi une affaire de business, non ? On sait bien que les albums qui se vendent le mieux en ce moment, ce sont les albums de reprises.

C’est d’abord une affaire de musique, d’artistes et de partages… c’est pour ça que dans cet album, on a voulu que l’on ressente tout ceci. Il y a beaucoup d’amour, de chaleur et de sincérité dans ce disque et j’espère que les gens vont sentir que l’on s’est régalé à le faire. Sinon, évidemment, l’idée que cet album se vende bien n’est pas anodine.


Le partage dans la musique, c’est ce que vous faites depuis des années.

L’idée de partage est dans ma nature. J’adore les fusions  et tenter des expériences musicales à priori pas évidentes. Longtemps, je me suis occupé d’un festival qui s’appelait « Mosaïque gitane » en Arles et à Nîmes, dans les arènes. L’idée, c’était de jouer de la musique gipsy avec la participation d’artistes incroyables. J’ai fait venir Willie Colón ou Khaled quand il n’était pas connu. Des artistes de tous horizons jouaient notre musique. Quelque part, avec ce disque, je continue cette même ligne.


Votre disque fait du bien. Un peu de gaité dans ce monde si négatif, c’est plaisant.

C’est exactement ça ! On veut donner une bonne énergie pour contrer ce monde si triste actuellement. En vrai, ici, j’ai l’impression de manquer d’air. Ma musique est mon oxygène et je tente d’en donner aux autres.


Votre récompense la plus importante, finalement, c’est de donner du bonheur aux gens?

Vous avez dit le mot. Les gens qui m’arrêtent en général, dans la rue ou ailleurs, me disent : « merci pour le bonheur que vous nous donnez ! » Mon cadeau de Noël, c’est ça.

 


Vous êtes connus dans le monde entier. Comment gardez-vous la tête sur les épaules ?

Si on doit péter un câble, on le pète vite. Moi, je suis toujours resté zen et lucide. Ça fait 40 ans que je fais de la musique et je n’ai jamais pris ce métier au sérieux. C’est d’ailleurs ce qui m’a valu la séparation d’avec les Gipsy Kings à l’époque.


Comment ça ?

Un jour, alors que c’était une formation que j’ai fondé, j’ai osé demander des comptes à notre producteur de l’époque. Ça m’a valu l’éviction du groupe. Au final, il y a eu un partage. Eux ont gardé le nom, moi j’ai gardé l’âme (sourires).


Avec cette histoire, dans le métier, vous faites figure d’ovni en matière de reconversion immédiate.

Quand vous tombez d’un TGV en pleine marche qui s’appelle Gipsy Kings, normalement vous y laissez quelques morceaux. Moi, j’ai fondé assez vite Chico & The Gypsies. 20 ans après... je ne suis pas mécontent du résultat.


Votre longévité est due à quoi ?

Au travail. Et aussi, je garde les pieds sur Terre. Je sais ô combien j’ai de la chance de vivre confortablement d’une telle passion.


J’ai l’impression que la vie est belle pour vous.

Très. Je me régale. Je remercie tous les jours le bon Dieu de m’avoir donné cette chance de faire ce que je fais. Je garde le même enthousiasme et la même passion que depuis le début…  c’est peut-être pour cela que je suis encore là aujourd’hui.  J’ai toujours la flamme. Je dois avoir une belle étoile au-dessus de moi. Elle me guide et m’accompagne dans la vie.


Aujourd’hui, que pensez-vous du succès de Kendji Girac ?

C’est super ce qu’il fait.  Il ne se prend pas la tête et laisse libre cours à sa belle énergie. Je suis ravi. Depuis le temps que je dis que dans ce peuple et cette culture, il y a un vivier de talent incroyable.


Cette génération, vous l’aidez ?

Pas uniquement la jeune génération. L’année dernière, on a fait deux Olympia où j’ai invité cinquante guitaristes et chanteurs. On s’est retrouvé presque soixante sur scène. C’est ma manière de partager.

 

 

Chico : interview vérité de l ex leader des ex-leader des Gypsy Kings

A ne pas manquer

Derniers commentaires
comments powered by Disqus

Chanson Française

Les compilations de chanson française

Autres news
Lara Fabian hurle "Ta Gueule" à Patrick Sébastien Lara Fabian hurle "Ta Gueule" à Patrick Sébastien Lara Fabian a chanté du Patrick Sébastien ! Ce qui était jusqu'ici inimaginable est bien arrivé sur le plateau de France 2 dans l'émission C'est votre vie du 19 décembre présentée par Stéphane Bern. Patrick Sébastien en était l'invité d'honneur.
Fréro Delavega : le single "Ton visage" en écoute Fréro Delavega : le single "Ton visage" en écoute Après les 300 000 ventes de leur album le Chant des Sirènes, les Fréro Delavega dévoilent la chanson "Ton Visage", premier extrait de leur second disque studio qui paraîtra certainement d'ici la fin de l'année.
Attaqué, Francis Lalanne retire son clip "Plus jamais ça" de youtube Attaqué, Francis Lalanne retire son clip "Plus jamais ça" de youtube La chanson "Plus jamais ça" de Francis Lalanne, traitant de la crise des migrants, aurait fait le buzz. Mais pas dans le sens où le chanteur l'entendait. Attaqué, Francis Lalanne a préféré la retirer du net.
Le Palmashow se moque des Fréro Delavega, Voulzy et Souchon Le Palmashow se moque des Fréro Delavega, Voulzy et Souchon En mai dernier, le Palmashow offrait aux téléspectateurs de D8 une nouvelle édition de Folle Soirée. On a tous retenu la parodie de Hit Machine qui s'attaque à Fréro Delavega, Laurent Voulzy et Alain Souchon et à la Reine des Neiges.
Toute l'actu de Chanson Française