MusiqueMagMusiqueMag.com


Le 04/08/2014

Angus & Julia Stone : "On ne voulait plus écrire de musique ensemble" interview

Après deux années passées à jouer séparément, Angus et Julia Stone  se retrouvent pour un troisième album éponyme. Enregistré en Californie avec le producteur de légende Rick Rubin (Johnny Cash, Adele, Red Hot Chili Peppers, Beastie Boys),  le duo frère et sœur australien à qui l’on doit le tube « Big Jet Plane » signe un disque folk pop envoûtant et lumineux. Rencontre un vendredi 13 dans les locaux de France Inter.

 

Angus and Julia Stone :  On ne voulait plus écrire de musique ensemble  intervie 

 

Cette interview a lieu un vendredi 13. Etes-vous superstitieux ?

Julia : Je suis née un vendredi 13. Ce jour me porte chance. C’est une forme de superstition de croire ça non ? Si oui, je dois l’être alors.

 

Avez-vous un rituel avant de monter sur scène ?

Angus : Récemment, on a commencé à s’enfiler des shots de whiskey puis à chanter ensemble « Bloodbuzz Ohio » de The National. En se gargarisant de whiskey, cela permet de s’échauffer la voix.

 

Qu’emmenez-vous toujours avec vous en tournée ?

Julia : Des bijoux. J’emmène des bagues que j’aime avoir avec moi. Mais je perds tellement d’affaires en tournée. J’ai égaré des quantités d’objets ou d’habits qui me tenaient à cœur pendant toutes ses années. J’ai réussi à garder une statue miniature du dieu éléphant hindoue ganesh. Il est porteur de chance et permet de surmonter les obstacles. J’aime bien le savoir au-dessus de nous. Il fait en sorte que nos avions décollent et atterrissent comme ils le doivent.

Angus : Je trimballe un cosmonaute de quelques centimètres de haut. Il est posé sur ma tête d’ampli et amène de la gravité à l’ensemble.

 

 

Après Down The Way votre précédent album paru en 2010, vous vous êtes chacun lancés dans une carrière solo. Ce break était-il nécessaire ?

Angus : Oui. On était en fin de tournée il y a deux ans quand on a eu le sentiment qu’il nous fallait du changement. On est parti chacun de notre côté. Il y a eu quelque chose de libérateur à tenter l’aventure seul. J’ai eu l’impression de me mettre en danger en montant seul sur scène. C’était à la fois effrayant et excitant.

Julia : Angus avait à peine 19 ans quand on a démarré. On était arrivé à un point où nos histoires personnelles se devaient de prendre des orientations différentes. Toutes ces expériences nous ont rendus plus fort. On est plus efficace ensemble aujourd’hui grâce à cela. On a retrouvé une envie de refaire de la musique ensemble. Il fut un temps où c’était devenu compliqué.

 

Quels ont été vos rapports pendant ces années loin l’un de l’autre ?

Julia : Nos amis et notre famille savent que quand on part en tournée, ils n’auront probablement pas de nouvelles de nous jusqu’à notre retour. Angus et moi sommes ainsi aussi entre nous. Il faisait son truc et moi j’étais concentré sur le mien. Cependant, on savait que si jamais on avait besoin d’aide ou de soutien, l’autre serait là. On ne s’était pas vu ni parlé depuis presqu’un an quand on s’est croisé par hasard dans un restaurant à Paris

 

Quel a été le rôle de Rick Rubin dans ce nouveau disque ?

Angus : Il nous a rassemblés. Il voulait vraiment enregistrer un disque avec nous. De voir cette légende insister était surprenant, d’autant plus qu’à ce moment-là,  nous ne voulions plus écrire de musique ensemble. Mais il a fini par nous convaincre d’interrompre nos autres projets. 

Julia : C’était inattendu. On s’est dit, essayons. Si cela ne nous plait pas, on arrête et on ne sort pas de disque. Nous restions libres de nos envies. Je suis heureuse que cette collaboration ait été si réussie. Rick parvient à inspirer les autres. Ce disque nous reflète tels que nous sommes. Sans tricherie.

 

Rick Rubin a cette réputation de gourou.

Julia : Il aime les gens et aiment vraiment les artistes avec lesquels il collabore. Il a toujours le temps pour toi. Ce disque a été si plaisant à concevoir. Beaucoup plus simple que ce que l’on aurait pensé.

 

Angus and Julia Stone :  On ne voulait plus écrire de musique ensemble  intervie

 

Enregistrer en Californie a t-il eu un impact sur vous ? La pochette du disque le laisse penser.

Julia : Le paysage de la Californie ressemble à celui dans lequel on a grandi. C’est un chez nous loin de chez nous. On a pris la photo de la pochette du disque le jour de l’anniversaire d’Angus en haut des collines de Los Angeles. On était juste heureux. On a passé une soirée géniale à fêter,  prendre des photos et chanter des chansons pourries qui passaient à la radio. Cette photo reflète l’ambiance du disque. Les couchés de soleil à Los Angeles instaurent une ambiance quasi mystique et hors du temps. L’ambiance de la Californie ne pouvait que nous imprégner.

 

Y a-t-il un thème récurrent sur ce disque ?

Angus : Ce qui relie les chansons est l’amour.  Même si toutes les chansons sont différentes, c’est le fil rouge.

 

"Big Jet Plane" a été un gros hit en France et continue de régulièrement passer en radio. Retire-t-on de la fierté quand on parvient à composer un hit intemporel de la sorte ?

Angus : Cette chanson a été écrite très rapidement dans le garage d’un ami. On l’a enregistré en quelques heures. C’était très spontané. Elle a fini par grandir seule. Voir que les gens se la sont appropriés de la sorte est génial.

Julia : Un ami, qui a écrit un tube il y a dix, quinze ans, nous disait qu’écrire une chanson qui est une passerelle chez les gens, est une grande chance. C’est rare d’avoir une chanson qui touche à ce point là, qui est découverte et aimé année après année. C'est une grande fierté oui.

 

D’où vous vient cette envie de constamment voyager ?

Julia : Le voyage est inscrit dans notre ADN.  Nos parents sont marins. On a grandi sur l’eau. L’école à peine finie, la plupart des australiens utilisent l’argent qu’ils ont économisé pour prendre l’avion, aller en Amérique du Sud, en Asie, en Europe. C’est dans notre nature. Notre pays est si vaste que pour aller d’une ville à l’autre, c’est un véritable road trip.

Angus : J’ai la chance d’avoir une ferme. Mais une fois rentré chez moi, je suis rapidement submergé par l’envie de repartir sur la route et de jouer à nouveau de la musique. C’est un  besoin viscéral.

 

 

Angus and Julia Stone : interview vérité pour le 3éme album des australiens

 

Interview réalisée par Olivier Portnoi

Derniers commentaires
comments powered by Disqus

Angus & Julia Stone

Sydney, Australie

Autres news
Angus et Julia Stone sont perdus en mer dans "From The Stalls" Angus et Julia Stone sont perdus en mer dans "From The Stalls" Disque d’or en France, Angus et Julia Stone continuent d’exploiter son album éponyme sorti en juillet 2014. En troisième extrait, le duo dévoile clip de "From The Stalls". Réalisée par Kiku One, la vidéo le montre perdu en mer australienne.
Angus & Julia Stone dévoilent le clip "Grizzly Bear" Angus & Julia Stone dévoilent le clip "Grizzly Bear" Le duo australien Angus & Julia Stone est de retour après quatre ans d'absence avec un troisème album éponyme de quinze titres, réalisé par Rick Rubin. Découvrez le clip de "Grizzly Bear"
Angus & Julia Stone le clip "A Heartbreak" Angus & Julia Stone le clip "A Heartbreak" Après deux années passées à jouer séparément, Angus et Julia Stone se retrouvent pour un troisième album éponyme. Enregistré en Californie avec Rick Rubin, le duo australien signe un disque folk pop lumineux. Voici le clip du single "A Heartbreak".
Angus & Julia Stone dévoilent le titre "Death Defying Acts" Angus & Julia Stone dévoilent le titre "Death Defying Acts" Angus & Julia Stone sont de retour après une petite séparation pour donner un successeur à l'album Down The Way (2010). Après "Grizzly Bear", le duo révèle "Death Defying Acts" dans lequel seule Julia Stone chante. Leur album éponyme sortira le 29 juillet
Toute l'actu de Angus & Julia Stone